Comment soigner l’incontinence urinaire chez la femme ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Des millions de femmes sont touchées par l’incontinence urinaire en France. Au moins 1 femme sur 10 est atteinte de ce mal. Si beaucoup croient que l’incontinence urinaire ne touche que des personnes âgées, il est à noter que toutes femmes en sont vulnérables et ce, quel que soit leur âge. Pathologie handicapante, elle peut apparaître à l’improviste : en journée comme dans la nuit.

Comment soigner l’incontinence urinaire chez la femme ?

Afin de lutter efficacement contre l’incontinence urinaire, vous avez la possibilité d’avoir accès à un traitement ou à une intervention selon les pathologies. Nous vous en disons plus dans les lignes suivantes.

Les différents traitements médicamenteux de l’incontinence urinaire chez la femme

Selon le type d’incontinence que vous présentez, votre médecin pourrait vous proposer un certain nombre de médicaments. En cas d’incontinence de type impérieuse (incontinence d’urgence), il vous sera alors proposé des médicaments permettant de limiter les contractions de la vessie.

Ces médicaments doivent être prescrits par un professionnel de la santé. Par ailleurs, ils ne sont pas déniés d’effets secondaires, on retrouve principalement la sécheresse de la bouche qui pourrait pousser les malades à boire plus.

En période de ménopause, il est possible de réaliser un traitement local aux œstrogènes qui participe à la réduction des symptômes. Il s’agit en effet d’une hormonothérapie visant à modifier les incontinences d’effort de matière notoire.

L’incontinence urinaire : quelques traitements naturels pour se guérir

Les médecines naturelles sont désormais proposées comme de l’homéopathie. En matière de phytothérapie, plusieurs plantes vous seront conseillées afin de prévenir les infections urinaires répétitives et aussi pour les vessies hyperactives. Nous vous recommandons l’ortie jaune dans ce cas.

Toutefois, il est préférable de faire le point de votre état de santé à votre pharmacien qui saura vous donner des conseils adéquats.

Les méthodes de rééducation pour soigner l’incontinence

En cas de vessie hyperactive, la rééducation périnéale est conseillée afin de fortifier les muscles du périnée et reste la solution de première intention lorsque vous avez l’incontinence urinaire d’effort. D’après les statistiques, 80 à 90 % des femmes touchées par l’incontinence d’effort ont pu trouver satisfaction grâce aux techniques de rééducation.

Vous pouvez choisir de faire cette rééducation vous-même à l’aide sondes ou avoir recours à un kinésithérapeute ou à une sagefemme. Pour plus d’efficacité, nous vous conseillons les services d’un kinésithérapeute pur qui pourra vous offrir diverses techniques, dont les techniques de biofeedback ou la rééducation par électrostimulation.

En outre, afin d’améliorer l’envie démesurée de boire de l’alcool ou un comportement mictionnel, vous pouvez opter pour une rééducation comportementale. Dans cette optique, la neurostimulation et la toxine botulique sont souvent les solutions proposées même si elles ne sont pas encore bien établies.

Le traitement chirurgical de l’incontinence urinaire chez la femme

Plusieurs raisons peuvent amener votre médecin à vous proposer le traitement chirurgical :

  • une restauration du positionnement de vos organes
  • résoudre un problème spécifique des voies urinaires ;
  • une opération sur la vessie ou l’urètre.

Ainsi, lorsque la rééducation périnéale échoue, votre médecin peut opter pour une implantation de bandelettes sous urétrales.

Dès l’apparition des premiers signes de fuites urinaires, il convient de parler des symptômes à votre médecin ou à un pharmacien, cela vous permettra de bénéficier d’un traitement plus rapide. Cependant, il est toujours mieux de prendre des mesures préventives.


Lisez aussi:

Comment soigner l’énurésie nocturne chez l’adulte ?

Comment traiter l’incontinence urinaire chez l’homme ?