Incontinence urinaire d’effort: 3 exercices de rééducation ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Vous éprouvez des difficultés à retenir votre vessie ? Vous connaissez des fuites d’urine à chaque fois que vous faites un mouvement extrême ou brusque sollicitant votre bassin ? Il s’agit peut-être d’une incontinence urinaire d’effort. Si tel est votre cas, dans cet article vous trouverez quelques exercices de rééducation pour fortifier vos muscles du périnée.

Incontinence urinaire d’effort: 3 exercices de rééducation ?

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire d’effort  ?

L’incontinence urinaire d’effort est la petite fuite d’urine qui a lieu après contraction du bas-ventre et dont la force nécessitée exerce une pression sur la vessie. Elle est due au relâchement des muscles du périnée et du sphincter.

En temps normal quand vient l’envie pressante d’uriner et que les toilettes sont éloignées, la première réaction est de se retenir jusqu’à atteindre les lieux. Ce sont les tissus au niveau de la vessie qui sont chargés d’empêcher l’urine d’évacuer la vessie.

Ils deviennent défaillants avec le temps soit à cause de troubles urinaires, de l’âge avancé, le surpoids, la ménopause ou après accouchement chez la femme. Pour combattre ça, il est possible de tonifier ces muscles par la rééducation.

Quels exercices de rééducation pour l’incontinence urinaire d’effort  ?

La rééducation a pour but de vous mettre dans des conditions optimales pour travailler vos muscles du plancher pelvien. Il existe différents exercices de rééducation pour affermir ces muscles.

L’exercice de la chaise

Il consiste à s’asseoir sur une chaise en occupant tout le fond et en ayant le dos bien droit. Une fois bien logé dans la chaise, simulez une envie pressante de pisser et retenez-vous pendant 5 secondes en contractant les muscles périnéaux. Essayez la manœuvre environ 10 fois par jour. Faites-en de même pour les muscles du sphincter.

Pour ce dernier, toujours dans la même posture, serrez fort votre rectum comme pour empêcher une sortie de gaz, et ce dans les mêmes créneaux. Pour plus de résultats, étirez suffisamment le dos tout en continuant de respirer pendant les exercices. Cela permet à ces muscles de s’accommoder à la pression abdominale.

L’exercice de la fausse inspiration

Cet exercice se fait à l’horizontale, dos contre le sol ou sur un tapis. Placez ensuite vos mains derrière la nuque, un talon sur l’autre genou. Soyez sûr de garder votre dos bien tendu sans courbure. Inspirez ensuite tout en contractant les muscles du périnée et du sphincter et pour finir relâchez la pression. Réitérez plusieurs fois l’exercice.

Le Swissball

Cette pratique repose principalement sur un ballon de grande circonférence sur lequel il faut s’asseoir. Il consiste à travailler son bassin en s’asseyant sur le ballon, le cou bien étiré sans courber le dos. Une fois la posture trouvée, basculez votre bassin de part et d’autre. Vous n’avez qu’à prendre appui sur vos pieds et bouger le bassin. Le ballon réagira en pivotant de gauche à droite selon le sens d’orientation que vous lui donnez.

Certaines personnes pratiquent l’exercice de Kegel. Il s’avère que ce dernier peut engendrer des infections urinaires dues à la rétention d’urine non évacuée entièrement.

Pour parvenir à une rééducation satisfaisante, il est important que vous appliquiez rigoureusement les exercices. Vous pouvez les combiner pour votre bien-être. Il est tout aussi important de savoir que la pratique d’activités sportives rudes peut affaiblir les muscles périnéaux. Il faut donc réduire la fréquence de la pratique si vous avez une incontinence urinaire d’effort.


Lisez aussi:

Fuite urinaire: quel remède naturel ?

Périnée trop faible sans grossesse: que faire ?