Fuite urinaire et colon irritable: un lien étroit

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les fuites urinaires et le côlon irritable sont des troubles qui touchent respectivement l’appareil urinaire et l’appareil digestif. Ces deux appareils sont directement gérés par le système nerveux. Par conséquent, on remarque que le côlon irritable engendre généralement des fuites urinaires. Quel lien existe-t-il entre le côlon irritable et la fuite urinaire ? Découvrez la réponse dans cet article.

Fuite urinaire et colon irritable: un lien étroit

Tout savoir sur le côlon irritable

Le côlon irritable se caractérise par le fait que les aliments que vous digérez passent trop vite dans votre intestin, ce qui a pour conséquence la diarrhée. Dans d’autres cas, les aliments passent trop de temps dans l’intestin et entraînent de ce fait une constipation.

Les causes du côlon irritable

D’abord, on vous rassure, le côlon irritable est un trouble qui n’est pas causé par une lésion quelconque de l’intestin. On constate ces troubles surtout chez les personnes qui sont soumises à de grands stress ou qui sont sous traitements.

Aussi, cela peut être dû aux changements hormonaux ou à une prédisposition génétique. Le côlon irritable est plus constaté chez les femmes que chez les hommes, surtout à la sortie de l’adolescence, généralement à 20 ans.

Côlon irritable : est-ce une pathologie grave ?

Il est important de noter que le côlon irritable n’est pas normalement un trouble pathologique grave. Même s’il provoque des désagréments d’ordre social, professionnel et même psychologique. Toutefois, il faut consulter rapidement un médecin si vous constatez les symptômes suivants :

  • du sang dans vos selles
  • les constipations ou la diarrhée persistant sur plusieurs jours
  • La perte de poids.

De même, si vous avez plus de 40 ans, le trouble du côlon peut cacher une pathologie plus grave.

Le lien entre l’irritabilité du colon et les fuites urinaires

Le fonctionnement de l’intestin étant lié au système nerveux, lorsqu’il y a des troubles à ce niveau, cela entraîne presque systématiquement des troubles au niveau d’autres organes, dont le fonctionnement dépend également du système nerveux. C’est le cas de la vessie.

C’est pourquoi la plupart des personnes présentant le syndrome du côlon irritable se plaignent également de trouble urinaire. En effet, la vessie se voit perturbée dans son fonctionnement et envoie de faux signaux qui donnent une envie pressante d’uriner. Cette envie pressante est souvent difficile à contenir et occasionne des fuites urinaires.

Il faut aussi souligner que la fuite urinaire n’est pas pathologique. Néanmoins, au même titre que le côlon irritable, si elle se prolonge ou si vous constatez du sang dans votre urine, il faut consulter un médecin.

Conclusion et conseils de prévention du côlon irritable

En conclusion, la fuite urinaire fait partie des conséquences du côlon irritable. Cela s’explique par le fait que le fonctionnement de l’intestin et de la vessie est lié au système nerveux. En guise de prévention, voici quelques conseils utiles :

  • faire de l’exercice physique régulièrement, surtout les étirements
  • boire au moins un litre et demi d’eau par jour
  • éduquer le corps à aller aux selles à des heures fixes.

En ce qui concerne l’alimentation, il faut réduire surtout la consommation du gluten (pain, les pâtes alimentaires à base de blé, les céréales complètes). Par ailleurs, il faut privilégier la consommation d’aliments riches en fibres et peu épicés.


Lisez aussi:

Fuite urinaire: comment y remédier par l’alimentation

Fuite urinaire ou perte blanche: comment savoir ?